Pages

mercredi 30 avril 2014

Six ans plus tard, pourquoi on ne pourrait plus vivre en France

2008-04-08 ~ 2014-04-08

Ça a fait 6 ans que nous avons mis les pieds au Québec pour la première fois.

Une de nos premières photos du Québec!

Nous avons vécu de nombreuses choses ces dernières années (obtention d'un diplôme, première job, déménagements,...). Nous sommes maintenant résidents permanents depuis un peu plus d'un an, ce qui nous permet d'envisager l'avenir avec plus de sérénité. Nous sommes déménagés à Québec après avoir vécu près de 5 ans à Lévis, sur la Rive-Sud (et ça change la vie…)

Le Québec est désormais notre lieu de vie, notre chez nous, et on n'envisagerait même plus de vivre ailleurs.
Voici donc une petite liste de ce qui nous a fait aimer le Québec et nous a donné envie d'y rester!

  • La ville de Québec, tout simplement. 
Nous sommes littéralement tombés sous le charme de cette ville. Son petit côté européen y est sans doute pour quelque chose... Certains trouvent que c'est une ville de vieux ou une ville de fonctionnaires et qu'il ne s'y passe pas grand chose comparé à Montréal, mais tout ça nous convient parfaitement pour le moment. Nous n'aimons pas l'effervescence des grandes villes, alors Québec est parfaite pour nous.

Québec vue de l'Obsevatoire de la Capitale

  • Le dépaysement total. 
La Corse et le Québec c’est pas mal différent niveau climat! Naviguer sur un fleuve gelé, visiter un hôtel de glace, assister à une course de canot sur le St-Laurent, pêcher sur la glace, faire de la motoneige ou du traîneau, assister à un match de hockey… on avait jamais fait ça avant. Alors oui ça nous change, et on aime ça. Même si de temps en temps on aimerait que l’hiver soit un peu moins long.

  • Le travail
On avait déjà abordé le sujet dans un article, alors je ne vais pas trop m'attarder sur le sujet pour éviter de me répéter.

Travailler au Québec est fantastique. Moins de hiérarchie, des horaires flexibles la plupart du temps et un sentiment que l'on vous fait confiance. Le fait de pouvoir tutoyer ses collègues dès le premier jour sans forcément les connaître plus que ça est un gros plus selon moi. On a d'ailleurs du mal à vouvoyer les gens après tant d'années passées au Québec...

Les horaires flexibles, c'est une des meilleurs choses qui soit. Tu peux commencer à bosser à 7h30 le matin, prendre 30 minutes de pause à midi et quitter à 15h30 le soir (c'est mon cas). Si le lendemain tu dois arriver plus tard, tant pis, tu pars plus tard le soir ou tu rattrapes ton temps dans la semaine. Pas de prise de tête, pas de retards... moins de stress!

  • Les horaires d'ouverture des magasins
En règle générale, les galeries marchandes ouvrent à 8h ou 8h30, pas à 10h ou au bon vouloir de l'employé! C'est ouvert tous les jours, même certains jours fériés. Le jeudi et le vendredi, les horaires sont prolongés jusqu'à 21h (17h ou 17h30 les autres jours de la semaine). Parfait pour aller se faire un tour après le travail, ça évite aussi de devoir y retourner la fin de semaine. Et pour les épiceries, c'est encore plus fantastique, c'est en général du 8h-22h tous les jours!

  • La bouffe
Oui oui, la bouffe. Les chauvins se demanderont comment on peut préférer la bouffe américaine à la bouffe française, mais on mange beaucoup plus varié depuis que l'on habite ici. Que ce soit les restaurants ou les produits vendus en épicerie, on a beaucoup plus de choix. Bon il faut avouer que certaines choses nous manquent cruellement (la pizza, la vraie, le bon fromage de chez nous, la charcuterie,...), on ne va pas se mentir, mais c'est encore meilleur lorsqu'on a l'occasion d'en remanger dans un resto ou lors d'un séjour chez nous.

On prépare deux articles sur la bouffe d'ailleurs, nous y reviendrons.

https://www.flickr.com/photos/expedition-quebecoise/6870462869/
Un bon burger de Chez Victor!

  • Les centres d'achat
Climat oblige, on trouve de nombreux centre d'achats pour éviter aux gens de rentrer et sortir constamment. On en trouve des tous petits (moins de 10 magasins) et des gigantesques (Le regroupement de Place Laurier, Place de la Cité et Place Ste-Foy à Québec compte environ 500 magasins, ce qui en fait le plus grand centre commercial de l'est du Canada). On peut y passer la journée sans problème!

https://www.flickr.com/photos/25570639@N05/4138971047/
Place Laurier

Et plusieurs autres petits details (l'ordre n'est pas important):

- « Apportez-votre vin ». Si vous ne voulez pas payer 30$ pour une bouteille au resto, vous pourrez payer 25$ à la SAQ et apporter la votre. Au moins, vous avez le choix du vin… ;)
- La poutine. La meilleure invention de l’homme en terme de cuisine.
- Les transports. La ville de Québec est plutôt bien desservie, pour peu que vous habitiez proche du centre ville, pas besoin d’auto!
- Les mentalités. Les gens sont beaucoup plus tolérants et altruistes ici. Et plus ouverts aussi.
- Les informations nutritionnelles sur les aliments courants. Très pratique pour comparer deux produits similaires.
- Les médicaments. Ici on ne vous donne pas une boite de 40 comprimés si vous n’en avez besoin que de 10, on vous en donne 10. Ça évite le gaspillage et les boites qui s’empilent dans l’armoire à pharmacie.
- Les congés parentaux. 18 semaines pour la mère et 5 semaines pour le père, puis 52 semaines que l’on peut répartir entre les deux parents.
- La paye. Le plus souvent au deux semaines, mais elle peut être aussi à la semaine, et plus rarement au mois. Ça permet une gestion plus efficace du budget.
- Les impôts prélevés à la source. On à l’impression d’en payer moins (même si c’est juste une impression).
- Les dépanneurs. En France il y a les bureaux de tabac, au Québec il y a les dépanneurs. C’est la même chose, mais en mieux. Certains sont ouverts 24/24 et comme leur nom l’indique, vous pouvez y trouver de quoi vous dépanner : pain, lait, croquettes pour chat, papier toilette,...
- Les journalistes sportifs sont des sportifs ou d'anciens sportifs. En France, on se demande si ils ont déjà tapé dans un ballon.

D’autres exemples ici

https://www.flickr.com/photos/25570639@N05/7130146991
La poutine du Ashton

À voir tout ça, on pourrait se dire qu’il n’y a pas de points négatifs. Évidemment qu’il y en a, si le pays parfait existait, ça se saurait. Mais on a appris à vivre avec et du coup je peux dire que l’on a bien réussi notre processus d’immigration et d’adaptation.

Quelques exemples de points négatifs ici (Pas forcément d’accord avec tous les points mais ça peut vous donner une idée).

Rien ne nous donne donc envie de quitter le Québec pour le moment, on espère y passer encore de nombreuses années!

3 commentaires:

  1. La Madame a vous le souhaite aussi les zamis :o)

    Juste une chose et je m'en vais me cacher après ;o)... Je me suis faite la réflexion débile en lisant que Québec ça devait pas trop vous changer de la Corse...y'a toujours 56 mille marches à monter partout! :oD

    Bon ok, je sors ;o) Bizz bizz :o)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu n'as pas tout à fait tort sur ce point la! :D

      Effacer
  2. Bonjour, je trouve votre blog très agréable à lire ! :) Seriez-vous intéressé par un échange de liens ?

    RépondreEffacer